Uncharted 4 : la critique à haut risque

Uncharted 4 : la critique à haut risque

Uncharted 4 est sorti depuis déjà quelques semaines, mais je ne pouvais me résoudre à vous balancer un test sans avoir fini le jeu. Vous ne trouverez rien de surprenant si je vous dis que j’ai pris une claque monumentale avec cette nouvelle aventure de Drake et ses amis. Je pense que tous les tests l’ont déjà dit, le jeu est une bombe. Mais attendez, ne passez pas à l’actu suivante, j’ai quand même des choses à dire sur le plus beau jeu PC jamais créé… (il y a un troll dans cette intro).

 

Uncharted 4 ou la fracture des yeux

Autant commencer par le point sur lequel tout le monde est d’accord, que ce soient les critiques ou les internautes sur les réseaux sociaux (sauf peut-être les gros haters du jeu sur consoles et une poignée de joueurs de mauvaise foi sur Xbox One), Uncharted 4 est – putain de – beau ! J’ai eu l’impression d’avoir un jeu PC pour la première fois de ma vie sur une console. Uncharted dresse une qualité assez incroyable dans ses textures, dans la richesse des environnements, dans l’animation et dans l’action qu’on en vient même à en chercher les défauts par moments, histoire de se réveiller et de se rappeler qu’on joue encore sur console. En fait on a beau chercher, difficile de lui reprocher quoi que ce soit sur ce plan. Je ne savais même pas que la PS4 était capable d’un tel niveau technique. Alors nan, ce n’est pas non plus toujours parfait, mais le style très coloré, parfois saturé, met en valeur un parti pris graphique et artistique entre photoréalisme (oui oui, je vous assure) et cartoon.
Le bilan est ouf, on se prend à faire des pauses pour apprécier les décors, les savants jeux d’ombres et de lumières, souvent surpris par des plans à s’en décrocher la mâchoire.

Uncharted 4

L’aventure au sommet

En plus d’être (clairement) le plus beau jeu console à ce jour (et surement dans le top 5 toutes catégories), Uncharted 4 se paye le luxe, comme ses ainés, de proposer une action riche et pleine de rebondissements. Les animations sont parfaites, aucune saccade, aucun temps de chargement inopiné, aucun bug, aucun clipping… rien n’est venu perturber mon aventure. L’action en demeure ainsi propulsée dans des séquences bourrées d’adrénaline comme dans cette course poursuite hallucinante, à 100 à l’heure sur une moto avec une bonne dizaine de 4×4 aux trousses, dans des rues, dans un marché bondé de civils ou sur la route. Uncharted maîtrise son rythme et sait glorieusement alterner exploration, gunfights, énigmes (simplistes, je vous l’accorde), plateforme (avec de l’escalade à gogo, des sauts dans le vide…), conduite de véhicules (voitures, bateaux…). La richesse des environnements offre à l’aventure un petit gout assez unique, d’une mesure plutôt détachée de son concurrent Tomb Raider, tout aussi excellent. On ne sait d’ailleurs plus qui à repompé l’autre, puisqu’on départ Uncharted avait pompé sur Tomb Raider, puis on a dit communément que le reboot de Lara Croft avait repompé Uncharted… un débat bouffonesque puisque les deux titres sont géniaux et si on vous conseille bien évidemment Uncharted, on vous ordonne (ouai on est comme ça) également de jouer aux deux derniers Tomb Raider.

uncharted 4

Le plus grand jeu de tous les temps ?

On n’ira pas jusque là non plus. Uncharted 4 est clairement un des meilleurs jeux d’aventure/plateforme auxquels on a joué, mais n’abusons pas. Certains confrères n’y sont pas allés de main morte à coups de 20/20 et de critiques dithyrambiques. Le jeu est une bombe mais reste un grand divertissement classique. Le scénario se dessine rapidement et les twists se voient de très très loin. L’histoire est bonne sans être folle, on reste dans du pur Uncharted bien classique et sans surprise, rien d’énorme à l’horizon au niveau de l’écriture. Toutefois, Naughty Dog a su appliquer la recette The Last Of Us en jouant énormément sur les interactions entre les personnages, leurs sentiments et sensations. On joue énormément sur les émotions à travers les regards et les jeux d’acteurs virtuels, et c’est génial.
La durée de vie est très intéressante avec quelques 22 chapitres pour un tour de route entre 15 et 25 heures selon votre façon de jouer.

Uncharted 4

Uncharted 4 n’est pas une révolution mais un tour de force remarquable. Véritable vitrine du jeu vidéo sur console, il démontre avec brio que celles-ci en ont sous le capot et que le gap avec les jeux PC n’est pas si grand qu’on veut nous faire croire. L’aventure prend un nouveau visage, irrésistible, aux délicieuses saveurs du monde.

Related posts

The Golden Age of DC Comics

The Golden Age of DC Comics

La fin des années 30 n'est pas seulement le théâtre de la success story du moustachu. Alors que l'Allemagne annexait l'Autriche, quelque part, à l'autre bout de la planète — là où les cocas médium font 1 litre — un nouveau genre de BD allait révolutionner le 7ème Art : le comics book. En...

‘Injustice’: la démo dispo dès le 3 avril

'Injustice': la démo dispo dès le 3 avril

Plaisir d'apprendre que la démo du titre 'Injustice: Gods among us' sera disponible dès ce mercredi 03 avril 2013 sur le PSN et le Xbox Live. Seuls Batman, Wonder Woman et Lex Luthor seront jouables mais on ne va pas cracher dans la soupe... C'est déjà sympa de pouvoir tâter du pad sur le...

Injustice : premières impressions sur la démo

Injustice : premières impressions sur la démo

Ca y est, on a enfin pu tâter la démo d'Injustice (sur Xbox 360) ! Et bien entendu, le seul personnage que nous avons joué est... Batman. Normal. Petit  retour sur cette démo à l'espérance de vie plutôt courte. Injustice : Mortal Kombat à base de chauve-souris et de popo popop On ne change...

Leave a comment