Walking Dead T25 : « Zombies, Zomba »

Walking Dead T25 : « Zombies, Zomba »

Déjà quatre numéros depuis le lancement du second cycle Walking Dead. Le renouvellement de la franchise bouscule les codes et apporte un vent de fraicheur inattendu.

Walking Dead : moins de zombies, plus d’intrigues

Vous m’auriez parlé d’un tome complet sans zombie à l’époque du Gouverneur, je vous aurai ri au nez. Et pourtant, c’est le pari complètement fou de Kirkman, qui mène Walking Dead sur des chemins totalement nouveaux depuis quatre numéros. La bande à Rick fait toujours face aux Chuchoteurs, après le final tragique du tome 24. Il est temps de prendre des décisions et d’agir en chef. Mais les choix du personnage ne conviendront pas à tout son groupe et de vives querelles éclates. Dans le viseur de ses plus fervents opposants, Rick prend conseils auprès d’un personnage inattendu… et prend conscience qu’un groupe libre doit être encadré par des règles pouvant parfois reposer sur un mensonge. L’ombre des obscurs meneurs (Le Gouverneur, Negan…) plane dangereusement sur la façon de gouverner de Rick Grimes. Saura-t-il gérer un peuple, protéger un fils instable, et gérer les conflits internes et externes (avec les Chuchoteurs notamment) en marge des zombies, tout en conservant ses valeurs ?

Encore un excellent numéro. Walking Dead laisse les zombies et le gore sur le quai de l’horreur pour mieux nous prendre à revers dans une série d’intrigues (politiques) bien approfondies sous haute tension. Quelque chose d’énorme se met en place et on ne peut qu’imaginer les conséquences désastreuses pour la suite, caractéristique habituelle de la série. Kirkman mes à nu ses principaux personnages et prend le temps de nous les faire apprécier chacun pour ses valeurs ou son sens de la vie, peut-être pour mieux nous frustrer plus tard, qui sait. On commence à avoir l’habitude de voir mourir des personnages qu’on a aimé. Et en connaissance de cause, on continue à s’attacher à eux grâce à les tomes comme le 25. Certains personnages comme Negan seront très touchants, alors que d’autres nous paraîtront plus noir à l’image de Carl. L’auteur prend un malin plaisir d’inverser les rôles dans un récit ou rien n’est définitivement noir ou blanc. Dans tous les cas, on voit qu’un plan très précis se dessine et ne pourra mener qu’à la guerre. Mais l’heure n’est pas encore arrivée, et certains pourront se plaindre d’un comics qui perd en rythme et en action dans ce qui était un peu le créneau « divertissement » de ses débuts. Mais force de constater que la série gagne en intelligence de numéro en numéro pour nous livrer un récit adulte et puissant.

Artistiquement, on regrettera toujours la beauté des premiers tomes, mais on s’est fait une raison depuis bien longtemps. Malgré tout, c’est toujours un plaisir d’avoir un Walking Dead entre les mains. Et si l’introspection est de mise, la bd se lit toujours aussi vite si l’on ne prête pas attention au travail noir et blanc de Adlard, qui peut en rebuter plus d’un, surtout avec les nouveaux designs du second cycle et ses personnages vieillis. L’attente est définitivement trop longue entre deux tomes. Mais vous savez ce qu’on dit : plus c’est long, plus c’est bon !

Review Walking Dead Tome 25

Related posts

The Golden Age of DC Comics

The Golden Age of DC Comics

La fin des années 30 n'est pas seulement le théâtre de la success story du moustachu. Alors que l'Allemagne annexait l'Autriche, quelque part, à l'autre bout de la planète — là où les cocas médium font 1 litre — un nouveau genre de BD allait révolutionner le 7ème Art : le comics book. En...

VF : les sorties Urban Comics du mois de mai 2013

VF : les sorties Urban Comics du mois de mai 2013

La VF, on aime ou on aime pas. Mais on peut reconnaître que les gars de chez Urban Comics sont plutôt actifs niveau sortie. Voici un petit point sur les sorties Batman en VF du mois de mai 2013. Les sorties Batman chez Urban Comics Batman: Silence (10 mai) Un must-have dans toute bonne...

Batman #19 : du bon Batman avant Year Zero

Batman #19 : du bon Batman avant Year Zero

Le leak de la cover nous l'avait déjà révélé, il y a du grabuge dans l'air entre Wayne et Gordon ! Petite review de ce Batman #19, qui comprend la première partie de deux histoires distinctes : Nowhere Man (Snyder et Capullo) et Ghost Light (Tynion et Maleev). Batman #19 Nowhere Man On aurait...

Leave a comment