Review VF : La cible de Deadshot, chez Urban Comics

Review VF : La cible de Deadshot, chez Urban Comics

La cible de Deadshot, la quatrième histoire à paraître chez Urban dans la collection DC Némésis. Collection regroupant les grands récits des vilains de l’univers DC. Cette fois-ci on s’attaque au cas Deadshot, review.

La cible de deadshot, review

« A part dans Arckam City, j’avais jamais vu ça tronche »

Sérieusement, Deadshot j’ai toujours cru que c’était un personnage moisi, oublié dans les pages d’un mauvais Batman. La première fois que j’en ai vraiment entendu parler c’était dans la saga « Arkham » sur console. Récemment le personnage est revenu sur le devant de la scène avec la série Arrow.

Alors pourquoi on ne le voit pas assez, hein ? Y’en a toujours que pour le Joker et autres Double Face ou épouvantail, alors que franchement, un méchant avec pour atout d’être le meilleur tireur du monde, c’est classe.

Deadshot : un vrai vilain badass, tout en nuance.

Ce volume « La cible de Deadshot » regroupe plusieurs histoires, trois pour être précis. La première est de loin la plus impressionnante. Deadshot #1 à 4, sortis en 1988 avec les dessins de cette époque, ses couleurs criardes, et des découpages pas toujours au poil. MAIS QUELLE HISTOIRE ! Un vrai thriller, vachement bien construit.

D’un coté Deadshot, membre de la Suicide Squad, enquête sur un ancien contrat jamais terminé, et de l’autre coté, sa psy qui cherche à tout pris à comprendre les origines de Floyd Lawton (c’est Deadshot hein, mais j’ai utilisé son vrai nom pour pas répéter Deadshot tous les cinq mots).

dead-shot-2

Et c’est le premier point positif de cette histoire, deux enquêtes pointant vers le passé d’un même personnage, qui se croisent et nous révèlent petit à petit les origines sombres de l’anti-héros. Je ne vais pas spoiler pourquoi c’est sombre, pourquoi ce n’est pas plat, pourquoi ce sont pour moi les origines le plus poignantes et compliquées qu’un villain de Batman puisse connaître. Et dans ce récit on se laisse balader, de révélations en révélations, avec des faux semblants, des morts violentes, glauques et d’une froideur étonnante.

Au premier abord le trait de Luke McDonnell semble avoir mal vieillit mais son énergie et sa mise en scène servent à merveille cette courte aventure et nous font oublier les couleurs tellement 80’s.

Y’a un peu plus, je laisse ?

Après ce bon polar, j’avais un peu peur que les deux histoires restantes soient les bouche-trous du volume. Genre « oh merde il nous reste des pages libres, on va mettre deux trois trucs un peu pourris pour combler ». Et bien non.

Legends of the Dark Knight #214 apporte un complément sur l’histoire précédente, dessinant plus précisément la fresque de la vie de Deadshot. Ici on passe au crible sa relation avec Batman, et surtout l’enquête du Chevalier Noir afin de trouver LE point faible d’un homme qui n’a rien à perdre. Passionnant et intelligent. De plus le dessin minutieux de Phil Winslade ainsi que son découpage donne l’impression de regarde un épisode de série TV.

dead-shot-3

Secret Six #15, c’est un épisode un peu plus anecdotique, avec une narration plus classique (on ne se fait pas chier pour autant hein, c’est juste plus classique que le reste, ça va, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Merde !), où l’on explore la création du personnage de Deadshot par Floyd Lawton, ainsi que l’importance que prend Batman dans sa vie.

Alors, ça donne pas envie de tirer un coup tout ça ?

Si vous aimez, les polars, les origines torturées, la violence gratuite, et les anti-héros intelligents, ce volume est fait pour vous. C’est une lecture pas chère, nourrissante, avec plein de découvertes intéressante sur Deadshot. Un must-have si l’on souhaite connaître ce personnage.

Related posts

The Golden Age of DC Comics

The Golden Age of DC Comics

La fin des années 30 n'est pas seulement le théâtre de la success story du moustachu. Alors que l'Allemagne annexait l'Autriche, quelque part, à l'autre bout de la planète — là où les cocas médium font 1 litre — un nouveau genre de BD allait révolutionner le 7ème Art : le comics book. En...

VF : les sorties Urban Comics du mois de mai 2013

VF : les sorties Urban Comics du mois de mai 2013

La VF, on aime ou on aime pas. Mais on peut reconnaître que les gars de chez Urban Comics sont plutôt actifs niveau sortie. Voici un petit point sur les sorties Batman en VF du mois de mai 2013. Les sorties Batman chez Urban Comics Batman: Silence (10 mai) Un must-have dans toute bonne...

Batman #19 : du bon Batman avant Year Zero

Batman #19 : du bon Batman avant Year Zero

Le leak de la cover nous l'avait déjà révélé, il y a du grabuge dans l'air entre Wayne et Gordon ! Petite review de ce Batman #19, qui comprend la première partie de deux histoires distinctes : Nowhere Man (Snyder et Capullo) et Ghost Light (Tynion et Maleev). Batman #19 Nowhere Man On aurait...

Leave a comment