Resident Evil 7 : la démo qui fait peur

Resident Evil 7 : la démo qui fait peur

Absorbé par un trailer intrigant diffusé à l’E3 lors du show Playstation, Resident Evil 7 a su piquer notre curiosité. Lassé par des épisodes à rallonge et de moins en moins palpitants, Capcom fait le ménage et revient avec un épisode plus sincère et plus confidentiel. A la fois un retour aux sources et un renouveau surprenant, terriblement bienvenue…

Resident Evil, la chute d’une référence

Resident Evil a connu ses heures de gloire. Les deux premiers ont révolutionné le jeu vidéo et apporté le genre survival horror dans la culture populaire en passant dans les mains de nombreux joueurs, pas forcément habitués à un tel niveau de qualité et de frissons avant ça. Après un Nemesis et un Code Veronica enlisés dans un système de jeu vieillissant (mal), Capcom redonne un souffle nouveau à la franchise en lançant son quatrième opus dans un genre plus dynamique et moins huis clos qu’auparavant. La nouvelle formule Resident Evil fait des émules et continue de passionner les foules. Sauf que l’éditeur se prend les pieds dans le tapis et tire à l’aveugle dans des suites et spin-off très gênants. Resident Evil 5 est globalement un bon jeu, mais s’avance un peu trop sur un terrain instable, entre ses excès de shoot et ses persos sur-gonflés aux stéroïdes, voire tout droit sortis de Matrix, la pilule passe difficilement aux yeux des fans. Puis vient Resident Evil 6, probablement le plus lourd dans ses intentions et dans sa vision de la saga. Les jeux ne ressemblent plus à rien, l’horreur étant totalement dissoute au profit d’une action outrancière jalonnée d’un bestiaire ridicule et d’un scénario s’enfonçant toujours plus dans l’absurdité la plus folle.
On passera notre chemin devant les épisodes Revelations (qui n’en sont malheureusement pas), ou encore les inutiles Umbrella Chronicles, Outbreak, et Operation Raccoon City. Le seul digne d’intérêt étant Resident Evil Zero.
Le plus grand reproche qu’on puisse faire à Capcom est de presser une bonne formule jusqu’à l’épuisement total de celle-ci, en prenant soin de l’amener jusqu’au bout de ce qu’on pourrai en tirer, quitte à en faire beaucoup, mais alors beaucoup trop dans le délire.

Resident Evil est donc une saga puissante et géniale, mais qui s’épuise et s’effrite avec le temps, avec un cruel manque de renouveau.

Residentevil7

Le spectre de Silent Hills (PT)

Pour être franc, je n’attendais pas Resident Evil 7 jusqu’à cette semaine, j’en avais même rien à foutre, alors que j’ai tenu bon jusqu’au 5 en mode fanatique. Et pourtant, Capcom a su rallumer la flamme. Hypnotisé par le trailer, je me suis jeté sur la démo, déjà dispo sur Playstation 4 (et apriori sur XboxOne et PC). Ce teaser ressemble beaucoup à PT en apparence. Mais si rappelez-vous, PT était la mystérieuse démo annonçant Silent Hills, le jeu qui devait être développé par Hideo Kojima sur un scénar de Guillermo Del Torro, avec Norman Reedus dans le rôle principal… rien que ça ! Vous savez le jeu que tout le monde attendait et que Konami a annulé en même temps qu’ils viraient Kojima et sabotaient Metal Gear Solid V…
Le teaser de Resident Evil ressemble à PT dans sa noirceur, dans son environnement à huis clos, ses couloirs sombres, son mobilier, sa vue première personne, et son ambiance glauque. Et tout comme PT, ce trailer n’est qu’un avant goût et ne figurera pas dans le jeu final. Pour autant, le fond de Resident Evil 7 n’a rien de Silent Hills.
La démo démarre et nous voyons les choses sous les yeux du personnage principal. Le jeu est conçu pour la réalité virtuelle, et vous verrez à quel point cela doit être excitant…
Nous nous réveillons donc, à terre, visiblement assommé par quelque chose ou quelqu’un, et il fait sombre, très sombre. Une lampe de chevet comme seule source lumineuse, un rapide coup d’oeil nous dévoile un petit salon délabré, dans une maison certainement isolée et inhabitée depuis des années vu comme c’est crade. Quelque chose cloche… des bruits de pas, la sensation d’être constamment observé, des cadavres d’animaux tous secs, des objets qui bougent tout seuls entre deux passages, des ombres qui filent d’une pièce à l’autre, et l’impossibilité de fuir. Nous sommes enfermé ici, et notre but est de nous en échapper. Il faudra entre temps découvrir la vérité sur notre présence…

residentevil7

Concrètement, ça donne quoi ?

Angoissant, terrifiant et intéressant, ce teaser est très bon. Excellent même. Moins beau que PT, moins extrême, Resident Evil 7 nous livre tout de même une partition puissante et pleine de promesses. La démo est très courte, il faudra arpenter les lieux pour en venir à bout en trente minutes environ. Sachant qu’il existe 4 fins différentes, la durée de vie atteint potentiellement les 2 heures de pur bonheur. L’ambiance pesante et oppressante de la première partie sera certes moins puissante la deuxième fois, mais ça vaut le coup, rien que pour trouver les 3 emplacements de la petite fille (celle qui ressemble à Sadako de Ring) et pour ses fins.
Mais soyons clairs, la démo n’a de Resident Evil que le nom. On pourrait presque penser qu’il s’agit d’un reboot s’ils n’avaient pas communiqué sur la numérotation officielle. Sachez que cette démo n’est qu’une intro, qu’elle ne reflettera pas le jeu final, que les protagonistes ne seront pas les mêmes (on mise sur Léon ou Chris ?) mais que la maison et ses mystérieux occupants devraient tout de même revenir chatouiller nos pulsions…
Concrètement, c’est un retour plus que gagnant pour la saga, une bouffée d’air frais, et un retour aux sources de l’angoisse et de l’horreur qu’on attendait tous (ou presque). On imagine facilement les sueurs froides qu’on va se tapper en VR avec le casque, mais ça devrait valoir le coup !

Residentevil7

A tester de toute urgence.

Related posts

The Golden Age of DC Comics

The Golden Age of DC Comics

La fin des années 30 n'est pas seulement le théâtre de la success story du moustachu. Alors que l'Allemagne annexait l'Autriche, quelque part, à l'autre bout de la planète — là où les cocas médium font 1 litre — un nouveau genre de BD allait révolutionner le 7ème Art : le comics book. En...

‘Injustice’: la démo dispo dès le 3 avril

'Injustice': la démo dispo dès le 3 avril

Plaisir d'apprendre que la démo du titre 'Injustice: Gods among us' sera disponible dès ce mercredi 03 avril 2013 sur le PSN et le Xbox Live. Seuls Batman, Wonder Woman et Lex Luthor seront jouables mais on ne va pas cracher dans la soupe... C'est déjà sympa de pouvoir tâter du pad sur le...

Injustice : premières impressions sur la démo

Injustice : premières impressions sur la démo

Ca y est, on a enfin pu tâter la démo d'Injustice (sur Xbox 360) ! Et bien entendu, le seul personnage que nous avons joué est... Batman. Normal. Petit  retour sur cette démo à l'espérance de vie plutôt courte. Injustice : Mortal Kombat à base de chauve-souris et de popo popop On ne change...

Leave a comment