#ComicConParis2013 : notre bilan ou « faut-il y aller »

#ComicConParis2013 : notre bilan ou « faut-il y aller »

Nous ne vous l’avions pas caché, notre premier jour à la Comic Con Paris avait été assez décevant. Est-ce pour autant que nous n’avons pas apprécié le second jour ? Bilan.

Il y a des jours où rien ne va. Et ce jeudi 4 juillet en faisait partie. Problème avec le parking, avec l’obtention de nos badges, etc. Nous n’avions pas été gâté. Mais le Pr. Freeze vous parle de cette première journée à la Comic Con ici… Je ne vais donc pas m’étendre là-dessus. Pour vous rassurer, la deuxième journée s’est beaucoup mieux passée et nous avons eu droit à quelques chouettes rencontres.

#ComicConParis2013 : Jour 2

Après une longue nuit à profiter de notre site de banlieue, le Pr. Freeze et moi-même repartons vers l’enceinte de la Comic Con pour une deuxième journée que nous espérons plus productive que la précédente. Après notre escapade de 2km de la veille, nous sommes maintenant renseignés : il existe un parking presse. Hop, un petit créneau de starlette et nous voilà à deux pas de la grande entrée. C’est mieux.

En chemin, nous faisons la connaissance de Cédric, un passionné de Batmobile qui possédait plus de 150 exemplaires de la marque Hotweels. Nous discutons un peu avec lui avant d’arriver au niveau de l’entrée presse. C’est l’heure de nous séparer, il remet son masque de Venom Soldier et caresse son Fusil d’Airsoft. Larmichette.

cedric

Nous voilà à l’intérieur. L’enceinte de la Comic Con est très agréable durant la matinée. Ni trop bondée, ni étouffante de chaleur, elle nous laisse nous promener dans ses allées avec nos 3 objectifs du jour bien ancrés :

  1. la conférence sur l’avenir de la BD numérique.
  2. l’interview de l’un des membres de la « League of Replica », une association de passionnés qui reproduit très fidèlement les costumes des plus grands films de super-héros.
  3. Trouver un cadeau pour nos copines respectives (et respectables).

On rigole, on rigole mais il est déjà 11h30 et la conférence a lieu dans un « espace privé » dont tout ce que nous connaissons est le nom. Grosse galère, nous sommes baladés de point Info en point Presse sans que personne ne puisse nous renseigner sur la location de ce fameux espace privé. Et ce n’est pas la seule mésaventure de ce genre. Il semble qu’il y ait un petit souci de communication et de relais d’info au sein du staff. Bref, après un bonne heure de recherche à esquiver des bandes de cosplayeurs sympathiques mais encombrants, nous trouvons notre Saint Graal.

Conférence sur l’avenir de la BD numérique

Animé par Xavier Fournier, le poto Sullivan de Comicsblog, Mathias de Webellipses, Alexandre Castanheira de Comixology, Amélie Rétorré d’Iznéo et Ronan Le Breton du Syndicat des Auteurs de BD, le panel est très intéressant et il faudrait plus que quelques lignes sur la Comic Con pour en parler, on en fera donc un résumé au plus vite sur le blog ! Enfin, ça parlait de pénétration (du marché), de Turbo Média, de piratage (qui touche surtout les mangas), de la différence de conception entre les U.S.A. et le vieux continent à l’endroit de la culture comics, etc. Un très bon moment. L’un des plus intéressants du salon.

panel

Sympa de croiser Sullivan de Comicsblog, un mec hyper sympa qui pue la passion et qui est visiblement un lecteur de bat-burger. Ca tombe bien, nous sommes aussi de gros lecteurs de comicsblog. Deux ou trois mots ont aussi été échangés avec Alexandre de Comixology et on espère, sans teaser aucun, que cette discussion ira un peu plus loin. Alexandre, si tu nous lis 😉

Bref, il est passé 14h et on a grave la dalle. On se rencarde avec les potes de Comicsprime et on discute Comics Store bruxellois autour d’une bière, de frites et d’un burger à 17€ de chez Hippotalamus. On se croirait presque au pays.

Cosplay, encore

Cagnard. En fumant une bat-clope sous un soleil de plomb, on croise une Catwoman plus vraie que nature. elle a un fort accent du Sud-Ouest et fait partie de la « League of Replica ». Même si nous dérangeons la belle alors qu’elle fume tranquillement sa cigarette, elle tient le bout de gras avec nous et nous invite à passer sur son stand pour interviewer quelqu’un de chez eux. On s’exécute.

catwoman

Malheureusement, le stand est constamment bondé et il est impossible pour Batman de répondre à nos questions dans un endroit un peu plus calme… Ce n’est que partie remise, nous repartons avec sa carte. A suivre sur le blog, donc.

Nous tombons ensuite sur des planches originales de Batman, c’est beau mais un peu cher pour notre petit budget de pre-trentenaire (minimum 300€). C’est le seul stand d’occasion et de vente de VO avec le stand de la WIP!… Un peu maigre pour un évènement qui s’appelle Comic Con.

David Finch est toujours fidèle au post, et la file de 4h pour un dessin du maître, aussi. Notons qu’il est rare qu’une convention propose encore des free sketchs. Il faut quand même saluer l’organisation qui tente de préserver ce petit cadeau fait aux fans. On a d’ailleurs loupé sa Master Class, qui avait lieu le dimanche. Dommage pour nous, c’était LE contenu Batman à ne pas manquer.

#Comic Con Paris: L’important, c’est d’y croire

Dans le dédale formé par les stands de vendeurs de T-shirts, nous nous perdons, croisons des cosplayeurs, échangeons, discutons. On farfouille et on finit par trouver un cadeau pour nos gonzesses. Mission accomplie.

En sortant, on continue la papote avec un tas de gens que l’on ne connaît pas… On parle de tout, de rien. Et soudain, on comprend ce qui a ruiné notre première journée : nous étions trop omnubilés par Batman et les comics… Aigris par le manque flagrant de contenu.

Se laisser emporter par l’ambiance de la Comic Con ET de la Japan, c’est s’ouvrir à tout un pan de culture que l’on connaît parfois assez mal, c’est rencontrer des gens sympas et plein de respect, c’est regarder des Goodies (que l’on trouve certes partout) avec des yeux de gamin en se disant qu’on se l’achetera peut-être un jour… Et c’est sympa, même si la Comic Con de Parsi est plus une tribune à la culture geek qu’un vrai rendez-vous pour les fans de Comics.

Une fois que l’on a compris tout ça, on peut oublier le manque cruel de contenu lié à Batman et oui, on veut y retourner à la Comic Con. A l’année prochaine.

Related posts

« Min cu i vient » au Lille Comics Festival

« Min cu i vient » au Lille Comics Festival

Si vous êtes du Nord et que vous ne comptez pas vous marier avec votre cousine le week-end du 6 et 7 avril 2013 — ce qui vous rendrait indisponible, sauf si elle est trop ivre pour remarquer votre absence — on vous conseille vivement de traîner vos basques chez les bobos de la Gare Saint Sauveur...

David Finch, invité d’honneur de la Comic Con Paris 2013

David Finch, invité d'honneur de la Comic Con Paris 2013

Ce n'est pas une nouvelle toute fraîche mais, sait-on jamais, peut-être n'étiez-vous pas au courant ! Le dessinateur David Finch sera l'invité d'honneur du Comic Con Paris 2013 ! Passé chez DC Comics en 2010, le canadien a collaboré sur de nombreux numéros de Batman. L'occasion pour nous de...

Concours : gagnez 3 places pour le Comic Con Paris !

Concours : gagnez 3 places pour le Comic Con Paris !

Envie de vivre le Comic Con de Paris avec 2 potes au frais de la princesse ? On vous offre 3 places pour cet évènement incontournable de la pop culture ! Avec David Finch comme invité d'honneur, cet épisode 5 du Comic Con Paris s'annonce grandiose... Et plus qu'alléchant pour les fans de...

Leave a comment