Bruce Wayne : Justicier ou Bat-névrosé ?

Bruce Wayne : Justicier ou Bat-névrosé ?

Le Pr. Freeze y va de sa petite analyse psychologique. Quels sont les réels traumatismes qui poussent Bruce Wayne à porter le collant ?

Tout le monde connait la genèse de Batman; un gamin qui assiste impuissant au meurtre de ses parents dans une ruelle sombre de Gotham. Il est clair qu’un pareil événement est pour le moins horrible, voire carrément contrariant lorsque l’on revient décontract’ d’une petite soirée cinéma avec papa et maman, ayez l’obligeance d’en convenir… Partant de ce traumatisme, le jeune Bruce décide de consacrer sa vie à la lutte contre le crime mais, ayant visiblement peu de foi en la Justice, il le fera sous la cape de Batman.

La Justice?! Parlons-en de la Justice…

justice_sauvage_aff

Pour ceux qui aiment pinailler, on pourra déjà se demander si un tel hobby relève de la vengeance ou de la justice… Je les renverrai alors à l’œuvre steven-seagalienne « Out for Justice» — ou « Justice Sauvage » en VF — à travers laquelle l’acteur-philosophe-mégalo-érotomane s’efforce avec vigueur de nous faire comprendre que la Justice n’est jamais qu’une vengeance plus ou moins médiatisée.

Alors pourquoi diable s’encombrer de représentants moustachus et ventripotents (Commissaire Gordon, no offense) quand on peut faire le boulot soi-même ?

« Donnez-moi une voiture et un fusil à pompe et je réglerai cette affaire! »

Pour en revenir à Bruce (Steven, no offense), on aurait trop vite fait de comprendre son choix de carrière en termes de culpabilité avec une logique dépréciative du genre : « J’aurais dû intervenir et j’ai rien foutu, je suis une m… » qu’il s’efforcera de combattre par une bonne résolution christophe-willemienne; « Quand je s’rai Batman ça s’ra facile, enfin je traquerai les vilains, en attendant qu’on se le dise, j’suis tout seul dans ma salle de bain… ».

Dans ce cas de figure, Batman pourrait être compris comme une manière d’exorciser le traumatisme en cassant du malfrat avec la louable intention de protéger les Gothamiens, le justicier de base qui joint l’utile à l’agréable quoi.

Bien-sûr, tout cela se tient, mais il me semble dommage de nous arrêter à ce niveau de lecture et de ne pas profiter d’un petit apport psychanalytique pour comprendre les motivations plus profondes de Wayne. Sinon, à quoi ça sert que Sigmund il se décarcasse ?

Related posts

Test :  Quel personnage de Batman êtes-vous ?

Test : Quel personnage de Batman êtes-vous ?

Le Pr. Freeze vous a concocté un test de personnalité. Pourrez-vous supporter son diagnostic ? Bonjour, entrez et prenez place dans le cabinet du Pr. Freeze… Votre date d’admissibilité à la libération conditionnelle approche et c’est pourquoi je vais aujourd’hui procéder à votre examen de...

Le Chapelier Fou ou « la Pédophilie pour les nuls »

Le Chapelier Fou ou "la Pédophilie pour les nuls"

Elle court, elle court, la maladie d’amour… qui unit dans son lit, les cheveux blancs, les cheveux gris.  Si personne n’a mieux chanté la pédophilie que Michel Sardou, ce n’est pas de ce super vilain dont il sera question aujourd’hui. Non, cet article concernera un personnage ayant peu la...

Et si Batman était le héros de TOUS les films ?

Et si Batman était le héros de TOUS les films ?

Internet, c'est le bonheur. Avec Batman in Classic Movie Scenes de pistolshrimps, découvrez les films les plus cultes comme vous ne les avez jamais vu... Harry Poter, Star Wars, Forest Gump, Home Alone, Casablanca... Un Batman à la diction plus que Christianbalesque se tape l'incruste dans...

Leave a comment